Actuel

---   Vous trouvez des informations actuelles aussi sur notre page d'accueil et dans les divers dossiers   ---

 


ACTP - Bulletin Mars 2019

Chères et chers collègues


Points forts et événements 2019


L’ACTP a adopté les points forts de son activité pour 2019. Les dates et intervenants pour les manifestations de l’ACTP en 2019 ont également été fixés. Vous trouverez tous les détails dans les 2 premiers articles de ce bulletin.


Développez de nouvelles compétences supplémentaires


Utiliser la numérisation comme une chance : elle va changer votre environnement professionnel. Mais il ne faut pas en avoir peur – utilisez les changements pour évoluer. Devenez acteur de la transition ! On ne peut pas forcer la chance, mais la provoquer – cela dépend du point de vue !


Développer la résilience : Pouvez-vous résister à la pression d’exigences sans cesse croissantes ? La résilience est désignée comme la capacité à retrouver soi-même son équilibre intérieur et aussi à le garder. Les personnes résilientes sont capables de sortir renforcées de situations de crise. Nous pouvons tous développer notre confiance en nous et devenir résilients. À ce sujet aussi, une contribution dans ce bulletin à la page 6.


Les chemins de fer numériques


Avec SmartRail 4.0, les CFF, le BLS, le Südostbahn, les Chemins de fer rhétiques et l’Union des transports publics font cause commune et veulent faire entrer les chemins de fer dans le futur numérique. Ils travaillent ensemble à la mise au point d’un nouveau système de gestion du trafic pour la planification et la gestion transversales du trafic ferroviaire. Cela doit permettre de réduire les coûts, d’augmenter les capacités et d’améliorer la ponctualité et la sécurité. Les travaux ont commencé en 2017. Pour la première fois, SmartRail 4.0 a démontré la faisabilité au moyen d’une simulation. Le nouveau système va maintenant être réalisé. Il doit être mis en place par étapes d’ici à 2028 et remplacer les systèmes actuels.


Le travail associatif est-il encore moderne ?


Les associations existent depuis que les hommes se rassemblent et s’engagent ensemble pour défendre leurs intérêts. L’ACTP veut donner la possibilité à ses membres de communiquer et de contribuer aux changements. Pour cela, il est important d’attirer en permanence de nouveaux membres. Des membres nombreux signifient une voie forte et plus de possibilités d’exposer ses préoccupations et ses idées. Participez vous aussi, persuadez vos collègues à adhérer à l’ACTP – merci.

 

Je souhaite remercier vivement l’équipe motivée du directoire, en particulier Hans-Peter Leu et Heinz Wiggenhauser, qui ont parfaitement organisé la manifestation d’anniversaire en novembre 2018 !

 

Je vous souhaite une bonne lecture.

 

 



Markus Spühler
Président

 

Table des matières

1. Vos interlocuteurs à l’ACTP
2. Définition des priorités de l’ACTP en 2019
3. Manifestations de l’ACTP en 2019
4. La résilience s’apprend-elle ?
5. Nouvelle CCT CFF / CFF Cargo (6ème CCT)
6. L’OVMEL, toute la chaine de production ferroviaire CFF autour d’une table.
7. Orientation d’entreprise pour CFF Cargo
8. BLS SA : plan social élaboré pour « Best Way »
9. Zentralbahn (zb)
10. Intersection : accord entre le BLS la CI «Leissigen Futura»
11. BLS reçoit un prix pour l’efficacité énergétique de ses trains
12. Zone réservée par l’OFT pour un nouvel atelier des CFF
13. En taxi aérien CFF de la gare à la maison
14. 20% de réduction: L’assurance complémentaire Mivita d’Atupri
15. Protection juridique MULTI: le complément idéal à l’adhésion
16. BusinessPoint à la gare de Berne – 2 heures gratuites
17. PARTENARIAT VOLVO AVEC L’ACTP : AU MOINS 12% DE RABAIS POUR NOS MEMBRES
18. Mentions légales et des informations importantes

 

ACTP - Bulletin No 90 - Mars 2019


Réductions de postes aux CFF avec „RailFit 20/30“: L’ACTP suit avec attention la mise en œuvre

Dans sa conférence de presse du 22 septembre 2016, la direction des CFF SA a informé sur les raisons de l’instauration du programme „RailFit 20/30“ et sur les répercussions qu’il aura avant tout sur les collaborateurs au cours des années 2017 à 2020.


Au total 1’200 postes équivalent plein-temps nets doivent être supprimés ces quatre prochaines années. Cela risque-t-il d’entraîner une perte de savoir-faire, la qualité et la sécurité seront-elles péjorées ?

 

Les raisons économiques et les répercussions sur le personnel


La situation de départ et les scénarios d’avenir en partie sombres qui ont conduit la direction des CFF à ce programme d’économies de 1,2 milliards de francs au total, ont été détaillés lors de la conférence de presse. La réduction nette concerne 1'200 postes de travail à plein temps, soit la somme des suppressions / créa-tions de postes. Dans le détail, les chiffres envisagés se décomposent comme suit :


L’effectif du personnel doit passer de 33'147 FTE à 32'112 employés équivalent plein-temps entre 2017 et 2020, et ceci par la suppression de 2'912 FTE parallèlement à la création de 1'609 autres FTE. On parle aussi à juste titre d’une grande restructuration de l’entreprise car, en raison des progrès technologiques, des colla-borateurs avec un nouveau profil professionnel seront nécessaires à l’avenir.

Sont concernés par la réduction 2017 – 2020 selon planification actuelle

  • le personnel 'indirectement productif' comme le personnel de bureau, les directions spécialisées : -500
  • les chefs circulation des trains et le management des événements / Intervention: -250
  • le personnel de vente : -220
  • le personnel de la manœuvre : -165
  • 60 autres groupes professionnels : -140,

répartis dans toutes les divisions des CFF.

Selon les CFF, la réduction sur quatre ans devrait être socialement supportable grâce aux ‚fluctuations naturelles‘. Concernant les postes de travail, l’objectif de la direction des CFF est le maintien de places de travail d’avenir, garanties à long terme, même si cela semble paradoxal de prime abord.

 

Voici en quoi consiste la tâche de l’ACTP dans le programme „RailFit 20/30“


L’Association des cadres des transports publics ACTP est naturellement concernée par le nombre élevé de postes à supprimer. Il y a toujours là-derrière des êtres humains avec leur famille. Certes, en tant que représentant des cadres, l’ACTP peut comprendre l’argumentation de l’économie de marché et d’entreprise pour justifier la restructuration / la réduction. Elle peut aussi soutenir l’objectif stratégique d’assurer l’avenir de l’entreprise et de garantir sur le long terme des places de travail dans un environnement de marché qui se modifie fortement. Depuis longtemps cet objectif concorde avec le travail pratique de l’ACTP.


L’ACTP est convaincue qu’une manière socialement supportable de traiter les collaborateurs touchés par les suppressions de postes n’est pas seulement possible sur une période relativement longue de 4 ans, mais aussi une nécessité. En collaboration avec les autres partenaires sociaux qui représentent les collaborateurs des CFF, l’ACTP voit à cet égard comme tâche prioritaire pour elle de suivre soigneusement tout le processus de restructuration. Les CFF ont déjà accepté de présenter chaque trimestre aux partenaires sociaux au plus haut niveau un controlling détaillé et de discuter ensemble de mesures d’amélioration.


Avec la réduction / la restructuration au niveau du personnel, le programme suscite une insécurité et aussi des peurs. Une fois de plus on demande aux cadres de l’entreprise de conduire dans des conditions encore plus difficiles. La suppression annoncée de toute une hiérarchie de conduite accroît également le nombre de collaborateurs à conduire et complique le travail quotidien. Là aussi, l’ACTP veillera de près et interviendra immédiatement si cette charge a des répercussions sur la santé des cadres.

 

L’Association des cadres s’engage

 

  • Les collaborateurs en place après la restructuration auront plus de travail à effectuer avec moins de bras. Ainsi des répercussions sur la santé sont programmées d’avance. L’ACTP suivra ceci de près et réagira en conséquence.
  • Les CFF ont en outre communiqué que les primes pour l’assurance-risque de la caisse de pensions, payées jusqu’ici par l’entreprise, seront désormais cofinancées par les collaborateurs. Les CFF envisa-gent une version maximale qui conduirait à une réduction de salaire de 0,8%. Au minimum, l’ACTP exige une participation avec une charge moindre pour les collaborateurs.

 

Ceci est incompréhensible pour l’ACTP, à un moment où, une fois de plus, on a besoin urgemment de collaborateurs satisfaits et engagés ! Ce n’est que grâce à vous que les CFF peuvent continuer à garantir une ex-ploitation sûre, ponctuelle et appréciée de la clientèle.


Contacts ACTP :

Markus Spühler, président ACTP
+41 79 223 05 25
markus.spuehler@kvoev-actp.ch

Heinz Wiggenhauser, marketing & communication
+41 79 611 95 30
heinz.wiggenhauser@kvoev-actp.ch

 

 Prise de position ACTP